campus-amiens-2

Damien Chardonnet-Darmaillacq

Compagnie Sept ans plus tard

Par curiosité intellectuelle et esthétique, je me suis donc plongé dans différents langages artistiques, différentes manières de travailler au plateau, différentes conceptions de la dramaturgie.

Parlez-nous de votre parcours…
Deux termes caractérisent mon parcours : théorie et pratique. Je n’ai jamais voulu renoncer à l’un pour l’autre. J’ai suivi une formation de comédien mais j’ai très vite compris que ma place était du côté de la mise en scène et la direction d’acteurs. Mes premiers pas de metteur en scène se sont faits avec des textes d’auteurs contemporains comme Fabrice Melquiot, et cela a plutôt bien marché. Mais alors encore jeune, j’ai senti le besoin de continuer à me former auprès de metteurs en scène expérimentés. Historien du théâtre à 9h du matin, assistant metteur en scène à 13h, dramaturge à 16h, j’ai poursuivi ma réflexion théâtrale en me confrontant à de multiples univers, comme celui d’Yves-Noël Genod au contact de qui j’ai beaucoup appris au travers de plusieurs spectacles. J’ai également eu la chance, à partir de 2009, d’être invité par Krzysztof Warlikowski à suivre régulièrement son travail avant d’œuvrer pour lui comme dramaturge. Avec Krzysztof, j’ai compris le sang dans les veines, les mots, les terreurs, les vertiges, les amours et les corps, l’alcool, la mémoire et l’oubli.
J’ai appris la vie d’un théâtre, d’une matière créatrice qui ne s’arrête jamais de battre. Le travail est un besoin vital chez lui que je peux reprendre à mon compte. Par curiosité intellectuelle et esthétique, je me suis donc plongé dans différents langages artistiques, différentes manières de travailler au plateau, différentes conceptions de la dramaturgie, et le fait d’avoir travaillé sur une dizaine de productions est comme la continuité logique de mon parcours théorique, de ma formation universitaire et de mon enseignement. C’est un même mouvement où l’un nourrit l’autre et inversement.

entretien réalisé par Patrick Beaumont


MENTOR

CLAIRE DUPONT, BUREAU PRÉMISSES

Qu’est-ce qui vous identifie comme artiste-citoyen ?
Je suis implanté dans les Hauts-de-France par choix politique et je ne peux imaginer faire du théâtre sans lien avec le territoire et le monde dans lequel je vis. Avec la compagnie, nous avons un partenariat avec un lycée du Valenciennois et j’ai reçu un document assez bouleversant sur les impressions de ces élèves après notre rencontre autour du projet Andromaque. Dans l’un des extraits, un jeune dit son étonnement à propos du fait qu’on leur a parlé comme à un «vrai» public. Cette remarque m’a touché autant qu’elle m’a inquiété. Elle justifie à elle seule mon engagement et ce partage autour de Racine.

    • Partenaires left
    • Partenaires center
    • Partenaires right
    • Pôle européen de création

      Boulevard Harpignies
      BP 39 - 59301 Valenciennes Cedex

      T. +33 (0)3 27 32 32 32
      administration. contact@lephenix.fr
      presse. garnier@lephenix.fr
      billetterie. billetterie@lephenix.fr
      technique. technique@lephenix.fr

    • Informations

    • Contactez-nous