campus-amiens-2

Gurshad Shaheman

J’ai donc, très jeune, développé ce double rapport à la scène et à la littérature. Etre simplement interprète ne m’a jamais entièrement satisfait.

Parlez-nous de votre parcours…

Comédien/interprète à la base, j’ai été formé à l’ERAC, l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes. J’ai également un master de littérature comparée. Mon mémoire était consacré à la traduction en français de la poésie contemporaine iranienne. En tant que traducteur, j’ai, par exemple, collaboré avec Thierry Bédard sur Exilith, d’après Lilith de l’auteur iranien Réza Barahéni.
J’ai donc, très jeune, développé ce double rapport à la scène et à la littérature. Etre simplement interprète ne m’a jamais entièrement satisfait. Mais c’est surtout lors d’une rétrospective consacrée à Marina Abramovic au MoMA de New-York que j’ai vraiment eu un déclic. Elle y présentait sa performance The Artist is Present où, assise à une table, elle invitait chaque visiteur à venir s’asseoir en face d’elle et à la regarder dans les yeux. Cette proposition si simple en apparence m’a profondément bouleversé et j’y suis retourné trois jours de suite.
Ce qui était à l’origine de mon bouleversement et que je n’arrivais pas à clairement nommer à l’époque était la question de la représentation. Comment cette artiste, par sa simple présence silencieuse, parvenait à susciter tant de questions et d’émotions là où le théâtre le plus souvent échouait ? A mon retour en France, j’ai écrit ma première performance, Touch me, où le spectateur est invité à établir un contact physique avec moi pour faire avancer le récit et pour que le théâtre advienne. Dès lors, j’ai continué à écrire mes propres textes en partant le plus souvent de mon vécu, en m’interrogeant sur ce qu’il peut avoir de singulier et d’universel et en imaginant des dispositifs englobant le public.
A travers les rencontres artistiques que j’ai faites par la suite, j’ai retrouvé le goût du théâtre et aujourd’hui, en parallèle de mes créations, je poursuis avec bonheur mon travail d’interprète notamment sous la direction de Damien Chardonnet-Darmaillacq et de Perrine Maurin.

entretien réalisé par Patrick Beaumont

©Jérémy Meysen



La question du public…
Les objets scéniques que je fabrique relèvent en général plus du dispositif que du spectacle proprement dit dans la mesure où la place du public est à chaque fois repensée de manière à lui faire vivre des sensations qu’on n’est pas vraiment sensé éprouver au théâtre. Je travaille donc à briser la barrière scène/salle et invite le public à partager le même espace que les performeurs. Ainsi, il n’est plus simple spectateur puisque lors de la performance, outre la vue et l’ouïe, ses autres sens (tactile, gustatif et olfactif) sont également sollicités. Par ailleurs, je considère comme essentiel d’intervenir auprès des publics en amont et en aval du spectacle à travers des ateliers, débats et discussions et j’essaye au maximum de faire en sorte que ce type de rencontres accompagne les représentations chaque fois mon travail est montré dans un lieu.


Avec le Campus européen décentralisé pour l’accompagnement de la jeune création en Hauts-de-France Amiens/Valenciennes, le phénix et la Maison de la culture d’Amiens unissent leurs forces pour accompagner des projets en leur offrant notamment des moyens de production renforcés, des temps de résidence dans les deux théâtres et des séries allongées de premières représentations du spectacle. En 2017 et dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut français, Gurshad Shaheman a pu mener, en tant que lauréat de la Villa Médicis Hors les murs, un travail d’écriture nourri de voyages au Liban et en Grèce à la rencontre d’artistes LGBTQI dans les camps de réfugiés. Deux résidences d’écriture ont été financées à la Chambre d’eau, partenaire du phénix au Favril. Le projet est coproduit par le Campus décentralisé. Créé au Festival d’Avignon en juillet 2018, il sera présenté en novembre dans le cadre du NEXT Festival à la fois au phénix et à la Maison de la culture d’Amiens.

    • Partenaires left
    • Partenaires center
    • Partenaires right
    • Pôle européen de création

      Boulevard Harpignies
      BP 39 - 59301 Valenciennes Cedex

      T. +33 (0)3 27 32 32 32
      administration. contact@lephenix.fr
      presse. garnier@lephenix.fr
      billetterie. billetterie@lephenix.fr
      technique. technique@lephenix.fr

    • Informations

    • Contactez-nous