artists-assos-fr

Compagnie XY

Un spectacle naît des rêves de chacun, lesquels murissent et se nourrissent mutuellement. Un acrobate a une idée, la propose au collectif qui se l’approprie. Cette idée rebondit alors dans nos imaginaires, se transforme, passant par le prisme collectif.

Parlez-nous de la compagnie et de son fonctionnement..

Nous avons tous fait des écoles de cirque et nous sommes tous des acrobates… 
La compagnie existe depuis 2005, a conçu trois spectacles et quelques projets annexes. Notre point sensible, c’est l’amour des portés acrobatiques et le désir d’un travail en collectif. Lors de la mise en place d’une création, l’équipe du projet précédent adresse des invitations à d’autres artistes. Les artistes se choisissent mutuellement, à la fois sur la base du savoir-faire acrobatique que sur celui du « savoir-être » ensemble.

Un spectacle naît des rêves de chacun, lesquels mûrissent et se nourrissent mutuellement. Un acrobate a une idée, la propose au collectif qui se l’approprie. Cette idée rebondit alors dans nos imaginaires, se transforme, passant par le prisme collectif.

Par exemple, en ce moment, nous réfléchissons à une nouvelle création et, comme nous sommes en tournée avec Il n’est pas encore minuit, on en profite pour remettre en question, peaufiner ou gommer des choses qui nous dérangent dans ce spectacle.
 Certains sont plus sensibles à des images oniriques surgies de leur imaginaire. D’autres partent plutôt d’une figure acrobatique qui, plus tard, positionnée à tel endroit du spectacle, pourra prendre un sens qui va au-delà de la forme. D’autres encore s’inspirent de musiques. L’important étant de raccrocher ces visions à notre langage corporel. On défend beaucoup l’idée du geste acrobatique qui a un sens mais cela questionne aussi le rythme, le mouvement, les entrées et sorties, comme dans une chorégraphie.

À l’arrivée des « nouveaux », le rôle des plus « anciens » membres du collectif cherchent toujours à trouver une justesse de redistribution pour que le collectif existe avec un nouvel équilibre. Pour les nouveaux arrivants, il ne s’agit pas seulement se positionner comme interprètes mais plutôt de trouver sa place de façon active, tant sur le plateau que dans la gestion de la compagnie ou dans le quotidien. Ce questionnement permanent est parfois épuisant mais c’est une volonté commune et surtout un positionnement éthique.

A la fin du spectacle actuel, on prend la parole pour parler du collectif au public, et on termine sur cette phrase : « Tout seul on va plus vite et ensemble on va plus loin ». C’est révélateur de ce que l’on est : il peut arriver que parfois, en répétitions, nous ne soyons pas pas efficaces – cela peut être lourd et fatigant – mais, comme chacun apporte sa pierre à l’édifice, nous sommes aussi d’une puissance incroyable. C’est un système de fonctionnement utopiste qui a ses forces et ses faiblesses.

(entretien réalisé par Patrick Beaumont, parole collective portée par Airelle Caen, Denis Dulon, Evertjan Mercier et Guillaume Sendron)

 


Qu’est-ce qui vous identifie comme artistes-citoyens ?
La compagnie a beaucoup grandi – on a démarré à 6 et nous sommes 22 aujourd’hui ! –, la renommée nouvelle ouvre des possibilités qui n’existaient pas au début. Par exemple, nous travaillons au lancement de deux autres projets pendant la tournée mondiale d’Il n’est pas encore minuit. Il y des envies ou des rêves qui, aujourd’hui, sont possibles. Ces projets annexes transforment ainsi nos relations au groupe et dans le groupe et nous questionnent à pleins d’endroits. Sur le plan artistique et esthétique, l’exigence était là dès le départ mais nous devons être encore plus vigilants sur ce niveau d’exigence afin de préserver notre système de fonctionnement collectif.

(Parole collective portée par Airelle Caen, Denis Dulon, Evertjan Mercier et Guillaume Sendron)


La compagnie d’acrobates XY, associée au Pôle en partenariat avec le Boulon, Centre national de la rue et de l’espace public de Vieux-Condé, crée à son rythme un spectacle tous les 4 ans environ. Le phénix accompagne ce processus par un apport en coproduction régulier depuis 2016. Par ailleurs, le pôle a accompagné le développement du projet in situ Les Voyages, en collaboration avec le bailleur social SIGH Habitat et le Boulon, un projet présenté en mai 2018 durant le Festival des Turbulentes. Le dialogue artistique dans le cadre du Pôle a permis d’associer Rachid Ouramdane à la nouvelle création collective de XY dont les premières représentations en version frontale seront données au phénix en octobre 2019 pour la réouverture du théâtre après travaux.

    • Partenaires left
    • Partenaires center
    • Partenaires right
    • Pôle européen de création

      Boulevard Harpignies
      BP 39 - 59301 Valenciennes Cedex

      T. +33 (0)3 27 32 32 32
      administration. contact@lephenix.fr
      presse. garnier@lephenix.fr
      billetterie. billetterie@lephenix.fr
      technique. technique@lephenix.fr

    • Informations

    • Contactez-nous